Nos actualités !

Des semis et des bombes à graines pour la Fête des Arts
Posté le 23 mai 2024

Le printemps est la bonne période pour se reconnecter à la nature : n7 classes de 1ère et de 2nde ont mis les mains dans la terre courant avril pour réaliser des bombes à graines et des semis pour la fête des Arts. Les élèves ont emmené leur semis chez eux pour s’en occuper ! Le 24 mai, l’opération « adopte une plante » revient. Il y aura ainsi plus de 200 bombes à graines et plants de capucines, cosmos, tomates cerises, œillets, persil, basilic, plantes d’ornementations… à adopter. C’est gratuit alors venez nombreux et nombreuses et merci aux élèves jardiniers pour leur implication !

C’est quoi, les bombes à graines ?

Les bombes à graines sont des petites boules d’argile contenant des graines que l’on jette dans une zone pour y faire pousser des plantes. Elles ont été inventées dans l’Antiquité pour re- végétaliser des fermes inondées par les crues annuelles de certains gros fleuves (le Nil en Égypte par exemple), et il semble qu’elles étaient également utilisées par les Amérindiens. Complètement oubliée durant des siècles, cette technique a été relancée par Masanobu Fukuoka, un botaniste japonais, durant la seconde guerre mondiale. Elle est utilisée aujourd’hui pour planter dans des endroits difficiles d’accès mais aussi pour amener de la nature et de la biodiversité dans les villes. En effet, les végétaux sont des habitations pour les insectes et micro-organismes, et la source d’alimentation de nombreux autres animaux. Ils sont aussi très appréciés des abeilles, bourdons et autres pollinisateurs qui vont à leur tour permettre à cette végétation de se reproduire et de s’étendre.

Comment les fabriquer ?

  • Verser deux volumes d’argile en poudre dans une bassine: elle offrira aux graines une sécurité contre les animaux, insectes, et les protégera de l’obscurité, de la chaleur et de l’humidité.
  • Ajouter un volume de terreau: il apportera les nutriments nécessaire à la germination
  • Bien mélanger avec une cuillère à soupe.
  • Ajouter de l’eau peu à peu et malaxer à la main jusqu’à obtenir la consistance d’une pâte à modeler.
  • Formez une petite boule d’environ 2 cm de diamètre (taille d’une balle de ping-pong).
  • Avec le doigt, creusez un trou et placez-y quelques graines (entre 3 et 10, certaines graines sont très grosses comme les graines de tournesol).
  • Refermez le trou et façonnez une boule bien ronde.

Où lancer ses bombes à graines ?

n peu partout dans la ville et la nature, excepté dans les zones protégées (réserves naturelles, parcs nationaux…). Espaces verts devant les immeubles, autour des arbres, sur les remblais de chantiers, sur les toits plats, le long des berges, friches, bords de routes et chemins… Ici, ce ne sont pas des guerriers qui lancent des bombes, seulement des apprentis jardiniers, et ces bombes sont tout à fait inoffensives, contenant seulement quelques graines. Aucune agressivité donc dans ces bombes à graines, seulement de la gaieté, de la couleur et de la vie !

À vos marques, prêts, lancez !!

Plus d'actualités

Retour en images sur la FDA 2024

Retour en images sur la FDA 2024

La Fête des Arts édition 2024 a eu lieu vendredi 24 mai 2024. C'est plus de 150 élèves, professeurs et personnels impliqués dans l'organisation ainsi que dans les prestations, qui ont fait de cette fête une immense réussite ! Si celle-ci a été écourtée à cause de la...

lire plus
Finale régionale des olympiades

Finale régionale des olympiades

Quelques informations sur notre finale régionale des olympiades. Une délégation de 24 élèves assidus à l’association sportive du lycée s’est rendue les 21 et 22 mai à la Madine pour disputer la finale régionale des Olympiades. Nos sportifs ont défendu les couleurs du...

lire plus
Prix de la nouvelle à la fête des arts

Prix de la nouvelle à la fête des arts

A l’occasion de la fête des arts, deux élèves de seconde, Manon GENTIL-EPINEAU en 2°K et Marion BAILLOT en 2°E, ont organisé un concours de nouvelles ouvert à tous les élèves et étudiants du lycée Henri Poincaré. En cette première édition du concours, l’exigence était...

lire plus